Comment j'ai installé Dapper
Publi� le 22 septembre 2006

Après usage et quelques déboires, la meilleure méthode, pour moi, est de réinstaller la Dapper "from scratch" en effaçant la partition. C'est plus propre.

Ensuite, pour conserver l'empreinte logicielle de base. Rien de tel que de sauvegarder le listing des paquets dpkg :


$ cd /var/lib/dpkg/info
$ ls *.list | sed -e 's/.list//' >/disque_sauvegarde/dpkg-dapper-base.txt

Au bout d'un certain temps d'utilisation, il sera aisé de supprimer les paquets inutiles pour revenir à la configuration d'origine en utilisant la commande diff :


$ diff --suppress-common-lines /disque_sauvegarde/dpkg-dapper-base.txt /disque_sauvegarde/dpkg-actuel.txt | grep '> ' | cut -c 3- | less

# cela donne la liste des paquets installé après l'installation de la Dapper

A partir de là, j'extrait les programmes que j'avais installé sur ma Breezy [1] :


$ sudo apt-get -y install dillo gparted gweled holotz-castle apt-listchanges dash cdda2wav firefox-dom-inspector firefox-themes-ubuntu firefox-webdeveloper flashplugin-nonfree totem-xine kgoldrunner laptop-mode lynx monkey-bubble mozilla-thunderbird mozilla-thunderbird-locale-fr mysql-client mysql-server ntfsprogs partimage php5-mysql php-image-canvas php-image-graph phpmyadmin php-pear pinball pitivi planetpenguin-racer privoxy qemu quanta kompare kxsldbg kimagemapeditor cervisia timidity tomcat5 totem-xine totem-xine-firefox-plugin tree uae umbrello unrar w32codecs webhttrack xmoto

Ensuite, il faut penser à installer easyubuntu si on ne veut pas avoir de problèmes pour lire les vidéos et pour les jeux en 3D.

J'ai pris les options suivantes :

-  codecs
-  binary codecs
-  midi
-  flash
-  repository
-  ati

Pages 1 | 2


[1] J'enlève ceux que j'avais installé et pas utilisé.