Récupérer les partitions détruites
Publi� le 20 septembre 2006

Il est très facile de détruire sa [ !table des partitions]. Il suffit d'installer Windows XP et de créer une partition avec l'outil d'installation. Vous ne me croyez pas ?

Avant d'aller plus avant, voici ce que je recommande de faire :

-  avant toute manipulation (même création d'une partition), sauvegardez le disque. Le plus simple est d'acheter un 2ème disque dur (les prix ont fortement chuté) et de faire une sauvegarde physique
-  sauvegarder/imprimez la table des partitions que l'on peut afficher grâce à sfdisk [1] ou parted [2] :


$ sudo parted
(parted) print
Géométrie du disque pour /dev/hda : 0kB - 40GB
Type d'étiquette de disque : msdos
Numéro Début  Fin     Taille  Type      Système de fichiers Drapeaux
1       32kB    4072MB  4071MB  primaire  ext3
2       4072MB  40GB    36GB    étendue
5       4072MB  4351MB  279MB   logique   linux-swap
6       4351MB  5289MB  938MB   logique   ext2
7       5289MB  15GB    9303MB  logique   fat32
8       15GB    19GB    4326MB  logique   fat32
9       19GB    35GB    16GB    logique   ntfs
10      35GB    37GB    2097MB  logique   fat32
11      37GB    38GB    526MB   logique   fat32

ou alors sauver le bloc de boot de 512o contenant la table des partitions dans un fichier.


$ dd if=/dev/hda of=/chemin/sauvegarde.dd bs=512 count=1

Pour restaurer


$ dd of=/dev/hda if=/chemin/sauvegarde.dd bs=512 count=1

sfdisk permet aussi de sauvegarder et de réinstaller la partition. Pour sauvegarder :


$ sfdisk -d /dev/hda >/chemin/sauvegarde.sfdisk

Et restaurer :


$ sfdisk /dev/hda </chemin/sauvegarde.sfdisk

Voici comment j'ai perdu ma table des partitions. J'ai commencé par la remanipuler grâce à parted sous Ubuntu Breezy pour installer cette distribution sur un disque contenant déjà des partitions. J'ai retaillé une partition ntfs grâce à l'option resize de parted. Cette version de parted était buggée et m'a créé un beau gruyère [3]. Du coup, je n'ai pas pu installer la Dapper à l'aide du CD d'installation car le nouvelle version de parted (ou gparted), plus stable, ne me reconnaissait pas les partitions du disque [4]. En fait, c'est très simple de corriger sa table des partitions pour peu que l'on s'appelle Mc Guyver ;-) comme on le verra plus loin.

Donc, je me mets à réinstaller Windows XP sur une partition. Je lance le CD au démarrage de l'ordi qui me signale que ma table des partitions n'est pas compatible avec ce système, donc impossible de l'installer. Je tente tout de même la création d'une partition et là ... AÏE, AÏE, AÏE ! J'AI FLINGUE MON DISQUE ! Lorsque je réinsère le CD de Breezy, à mon grand désarroi, je n'ai plus qu'à constater qu'il ne sait plus lire la table des partition. De plus, le secteur de boot a été écrasé par celui de windows alors que je lui avait rien demandé ! De plus la partition principale n'est plus "bootable". Snif ... -...

C'est à ce moment là que vous vous dîtes : "mais pourquoi diable n'ais-je pas sauvegardé la table des partitions et le disque dur en entier (quitte à acheter un disque externe) ?".

Mon coeur battant la chamade, je lance gparted sans grande conviction. Pour créer une partition, il me dit que je dois réinstaller la table des partitions. Il y a plusieurs types de format possible : amiga, bsd, dvh, gpt, mac, msdos, pc98,sun, loop. Je prend la valeur par défaut (dos) [5]. Là dessus je découvre que parted propose une commande pour récupérer les partitions supprimées en scannant le disque entre 2 secteurs donnés.


 rescue DÉBUT FIN restaure une partition perdue située approximativement entre
       DÉBUT et FIN

Je lance l'outil entre le premier et le dernier secteur et quelque minutes plus tard, il me découvre 4 partitions primaires : le système, le swap, le temp et une partition fat que j'utilise pour le répertoire "/opt". Alors je me souviens que mon disque contenait une partition primaire et une partition étendue sur le reste du disque. Je conserve la 1ère partition et je créé la partition étendue entre la fin de ma première partition et la fin du disque. Je relance le scan sur cette partition étendue et là ... SURPRISE ! il me ramène toutes mes partitions supprimées dont celle des mes données personnelles et des fichiers vidéos ! De plus, en installant la dapper "from scratch", je découvre qu'il est maintenant capable de me reconnaître la table des partitions donc la commande "rescue" permet aussi de "sanitizer" [6] une table de partitions !

Ensuite, je rends la partition principale à nouveau bootable :


  toggle 1 amorce

En rédigeant cet article, je découvre tout à fait par hasard un utilitaire de récupération des partitions : testdisk.


$ sudo apt-get install testdisk

Package: testdisk
Priority: optional
Section: universe/admin
Installed-Size: 1124
Maintainer: Jean-Michel Kelbert <kelbert@debian.org>
Architecture: i386
Version: 6.1-1
Depends: e2fslibs, libc6 (>= 2.3.4-1), libjpeg62, libncurses5 (>= 5.4-5), libntfs8 (>= 1.12.1)
Filename: pool/universe/t/testdisk/testdisk_6.1-1_i386.deb
Size: 395264
MD5sum: c442b6c75ef7d0bb329e6bc9f3114d27
Description: Partition scanner and disk recovery tool
TestDisk checks the partition and boot sectors of your disks.
It is very useful in recovering lost partitions.
It works with :
* DOS/Windows FAT12, FAT16 and FAT32
* NTFS ( Windows NT/2K/XP )
* Linux Ext2 and Ext3
* BeFS ( BeOS )
* BSD disklabel ( FreeBSD/OpenBSD/NetBSD )
* CramFS (Compressed File System)
* HFS and HFS+, Hierarchical File System
* JFS, IBM's Journaled File System
* Linux Raid
* Linux Swap (versions 1 and 2)
* LVM and LVM2, Linux Logical Volume Manager
* Netware NSS
* ReiserFS 3.5 and 3.6
* Sun Solaris i386 disklabel
* UFS and UFS2 (Sun/BSD/...)
* XFS, SGI's Journaled File System
.
PhotoRec is file data recovery software designed to recover
lost pictures from digital camera memory or even Hard Disks.
It has been extended to search also for non audio/video headers.
It searchs for
* Sun/NeXT audio data (.au)
* RIFF audio/video (.avi/.wav)
* BMP bitmap (.bmp)
* bzip2 compressed data (.bz2)
* Source code written in C (.c)
* Canon Raw picture (.crw)
* Canon catalog (.ctg)
* FAT subdirectory
* Microsoft Office Document (.doc)
* Nikon dsc (.dsc)
* HTML page (.html)
* JPEG picture (.jpg)
* MOV video (.mov)
* MP3 audio (MPEG ADTS, layer III, v1) (.mp3)
* Moving Picture Experts Group video (.mpg)
* Minolta Raw picture (.mrw)
* Olympus Raw Format picture (.orf)
* Portable Document Format (.pdf)
* Perl script (.pl)
* Portable Network Graphics (.png)
* Raw Fujifilm picture (.raf)
* Contax picture (.raw)
* Rollei picture (.rdc)
* Rich Text Format (.rtf)
* Shell script (.sh)
* Tar archive (.tar )
* Tag Image File Format (.tiff)
* Microsoft ASF (.wma)
* Sigma/Foveon X3 raw picture (.x3f)
* zip archive (.zip)
Bugs: mailto:ubuntu-users@lists.ubuntu.com
Origin: Ubuntu

Il existe aussi gpart qui scanne le disque pour découvrir la table des partitions. Il affiche ce qu'il trouve sur la sortie standard et ne modifie pas le disque.


Gpart is a tool which tries to guess the primary partition table of a PC-type hard disk in case the primary partition table in sector 0 is damaged, incorrect or deleted. The guessed table can be written to a file or device. Supported (guessable) filesystem or partition types:


   * DOS/Windows FAT (FAT 12/16/32)
   * Linux ext2
   * Linux swap partitions versions 0 and 1 (Linux >= v2.2.X)
   * OS/2 HPFS
   * Windows NT/2000 FS
   * *BSD disklabels
   * Solaris/x86 disklabels
   * Minix FS
   * Reiser FS
   * Linux LVM physical volume module (LVM by Heinz Mauelshagen)
   * SGI XFS on Linux
   * BeOS filesystem
   * QNX 4.x filesystem

Moralité : une fois que vous ête passé à Linux, ne revenez jamais à Windows. Vous risquez de le regretter !


[1] Commande : sfdisk -d

[2] Ceci n'est pas du tout anodin.

[3] J'ai moi même positionné le secteur de début et de fin de certaines partitions

[4] D'après les forums, je n'étais pas le seul.

[5] J'apprends plus tard que c'est la seule compatible avec Windows.

[6] Nettoyer.

Forum de l'article

# 220 Récupérer ... : Témoignage et remerciements 5 octobre 2006, par Paul

Salut !

Bon, bien voilà comment se faire des potes, virtuels au moins !

Me voilà tenté par le monde linuxien depuis 2 ans, débutant avec des essais Aurox, Mandrake, Mandriva, un (excellent !) live Kaella puis enfin une vraie installation "définitive" Ubuntu Breezy il y a 7 ou 8 mois, "upgraded" vers Dapper dès sa sortie (même réinstallé un peu plus tard pour être honnête).

Bon bref, je ne suis pas un joueur sur PC, mais un simple amateur-utilisateur à domicile et pas DU TOUT du métier. Averti ... surtout de la connerie Gatesienne.

Bref, j'ai gardé XP sur HD1 et installé Ubuntu sur HD2 ... puis voilà que Ubuntu prend le dessus. Puis de la place. Puis des mois passent (sous Linux)et besoin de davantage de place.

Ne sachant pas redimensionner mes partitions sous Ubuntu, me voilà parti aujourd'hui même pour une petite séance (juré, pas plus d'une par quinzaine) de Widows (oups, sans "n" ça veut dire "Veuf/ve" !) puis Partition Magic ... puis ... LA MERDE !

Grazie mille Mister Gates, Mister Norton, grazie, mille grazie !

Mais ... figurez-vous que là où Windows me donne une partition "inutilisable" Ubuntu démarre à merveille.

Seul problème, mes données persos Ubuntu sont détériorées, devrais-je formater puis récupérer ... je n'en sais rien encore à l'heure qu'il est.

En attendant, une petite recherche Google à ce sujet et me voilà arrivé sur votre site.

Merci pour la clarté des explications ... l'adresse est notée (j'ai, au besoin un 2e PC à la maison), merci pour la partage des expériences et la bonne humeur.

En effet, je viens de me jurer de SUPPRIMER totalement mon Windows (pourtant légal) ! Y en a marre de leurs ratés !

Moralité : une fois que vous êtes passé à Linux, ne revenez jamais à Windows. Vous risquez de le regretter !

Bon, vous l'avez écrit 2 semaines avant moi, mais ce n'est pas "copyrighted" non ?

Cordialement

# 221 Récupérer les partitions détruites 5 octobre 2006, par Frédéric

salut,

Ta réponse est plein d'humour. Pour ma part je n'ai pas testé autant de distributions. J'ai choisi Ubuntu parce que c'était la plus "hype" du moment et que, surtout, elle était basée sur debian dont j'ai pu apprécier la stabilité et le système d'installation des paquetages par apt-get.

Pour utiliser un mot à la mode, Windows est "très" obstructif. Il apprécie peu, pour de pas dire, pas du tout les autres systèmes et je n'ai pas d'à prioris sur Windows puisque je suis un ancien professionnel de ce système.

Rien n'est copyright sur ce site, je t'encourage à faire des copier/coller si le coeur vous en dit et si le contenu est sufisamment "intéressant".

Poster un message