Mon expérience d'utilisation de Seamonkey
Publi� le 4 juillet 2006

Je suis passé récemment de Firefox [1] à Mozilla (la suite), puis Seamonkey. Voici un petit compte rendu d'usage.

Les points forts :

-  plutôt stable [2]
-  plus rapide [3] avec une gestion de la mémoire plus efficace [4]
-  chargement de Mozilla mail instantané [5] et configuration identique à celle de Thunderbird [6].
-  décidément je peux pas me passer de la recherche dans les TEXTAREA

Les points faibles :

-  le calendrier (agenda) ne prévient pas pour les événements
-  très très peu d'extensions disponibles [7]

  • pagerank
  • crash recovery [8]
  • ConQuery
  • LiveHTPP
  • roaming [9]
  • etc.
    -  aucune extension de thème ne semble fonctionner et le thème par défaut est très moche (équivalent à celui de netscape 4)
    -  n'est plus maintenu par la communauté Mozilla ; une bande de mercenaires s'est proposée pour reprendre la suite [10]
    -  pas (encore) livré avec Ubuntu (dapper) [11]
    -  il n'est pas recommandé de désinstaller Firefox
(PNG)

-  faut installer les plugins à la main

Pour Flash par exemple :


$ wget http://fpdownload.macromedia.com/get/flashplayer/current/install_flash_player_7_linux.tar.gz
$ tar -zxf easyubuntu-3.01.tar.gz
$ sudo install_flash_player_7_linux/flashplayer-installer

#Il faut installer le plugin dans le répertoire plugins de Seamonkey

Je pense continuer avec Seamonkey alors je devrais adapter des extensions pour Seamonkey à l'avenir à commencer par les thèmes.


[1] Fournit par défaut dans Ubuntu.

[2] Les plantages sont rares

[3] Switch des onglets. Défilement de la barre de scroll. Pénible sous Firefox.

[4] Je n'ai pas fait de constat poussé.

[5] Car intégré à l'application.

[6] On peut utiliser les deux applications pour lire les mails.

[7] C'est vraiment dommage que le format ne soit pas exactement le même entre Firefox et Mozilla.

[8] Récupère les onglets ouverts lors d'un crash.

[9] Sert à télécharger les préférences sur un serveur FTP pour pour les récupérer de n'importe où.

[10] Je dois être un des derniers Mohicans à vouloir l'utiliser.

[11] Donc installation manuelle. C'est plutôt facile : on dézippe l'archive et on lance le programme seamonkey.