Le no-framework PHP MVC framework
Publi� le 1er mars 2006

Rasmus Lerdorf est l'inventeur du PHP.

Extrait traduit de l'anglais :

Alors vous voulez construire le prochain site web2.0 de la mort qui tue ? Il vous faut des munitions. Le plus souvent sous la forme d'un gros et complexe framework MVC avec tout plein de couches d'abstraction de la base de donnée, du HTML et du Javascript et à la fin votre application elle-même. Si c'est vraiment un très bon framework, il doit fournir une douzaine de chose dont vous n'aurez jamais besoin.

Je ne suis bien sûr pas un fan de ces frameworks. J'aime les logiciels que je peux comprendre en un instant. Autant parce qu'ils me permettent d'être productifs tout de suite et aussi parce que, dans 6 mois, quand je reviendrais le modifier, il me faudra aussi un instant pour voir ce qui se passe. Alors voici mon approche pour construire des applications riches. Les pièces maîtresses sont :

-  PHP5
-  [ !Yahoo ! User Interface Library]
-  [ !JSON]

[...]

Objectif de cette approche :

  • Du design propre et simple
    • Le HTML doit ressembler au HTML
    • Conserver le code PHP simple dans les vues
  • Sécurité
    • Valider les saisies avec des filtres PECL
    • Dans la mesure du possible, éviter les couches et autres complexités
  • Rapide
    • Evitez include_once et require_once [1]
    • Utiliser [ !APC] et apc_store/apc_fetch pour mettre les résultats en cache
    • conservez un style procédural jusqu'à ce que vous rencontrez un objet
    • éviter les locks à tout prix

Je suis assez d'accord avec lui. Comme cela a déjà été dit sur ce site, ajouter des couches d'abstraction à tire larigot ne fait qu'éclipser le principal : fournir un logiciel qui marche au client et qui correspond à son besoin.

La page est en anglais et non traduite car elle s'adresse à un public d'informaticiens.



La suite sur le site de Rasmus Lerdorf

[1] Pourquoi ?