Le continuum espace/temps des applications web
Publi� le 25 avril 2005

On parle beaucoup des clients riches ces temps-ci. En gros, un client web riche est à l'application web, ce qu'est un logiciel de type client/serveur utilisant beaucoup de composants d'IHM.

Traduit automatiquement de l'engliche :

Beaucoup de technologies d'application Web sont une tentative d'établir le lien entre les clients lourds (de type desktop) et les clients légers (de type navigateur). En conséquence, il est utile de considérer l'évolution sur un continuum entre ces deux déploiements.

L'article s'appuie sur des graphiques partisans, au demeurant, très bien faits.

(GIF) J'essaye d'interpréter le deuxième graphique à ma façon. Il se focalise sur les critères :

-  interactivité
-  flexibilité
-  puissance

Il est indéniable que des logiciels de type « bureau » sont sans commune mesure les plus efficaces, à priori, pour une utilisation intensive. L'article ne parle pas cependant de la complexité dans la mise en Å“uvre de middleware comme l'édition de rapports faisant appel à des logiciels tiers comme Crystal Reports ou Impromptu par exemple. De plus il faut reconnaître qu'à trop vouloir imposer le changement, on est passé à côté de l'essentiel. J'ai vu souvent dans les organisations l'utilisation de logiciels émulant les configurations de type « terminal », comme TSE ou Citrix par exemple pour pallier au manque de performance de logiciels client/serveur. Si on en est arrivé là, c'est qu'on a cru que l'on pouvait utiliser de manière intensive et irréfléchie le transfert de données sur le réseau.

Pour ma part l'article compare des choses non comparables. Chaque système a son usage. Ainsi une simple application web utilisant seulement le HTML et un langage de script côté serveur correspond à une philosophie de conception. Pour le web, il fallait, il faut, faire simple.

En matière de technologie, la complexité est difficile à maîtriser et coûte cher. Rendre les interfaces plus crédibles est une chose. Réaliser ce que demandent les utilisateurs en est une autre ...



La suite sur le site de lukew.com