Coder qualitatif
Publi� le 19 avril 2005

David Fells, développeur PHP/MySQL et contributeur du site devshed.com publie un article sur le développement qualitatif des logiciels nécessaire dans des configurations de mamanagement complexe, comme on peut le trouver chez les équipes qui réalisent des logiciels libres.

L'article s'adresse aux développeurs, c'est pourquoi il ne sera pas traduit en français.

L'idée est la suivante :

  1. développer vite et mal coûte cher (plus exactement pas cher au départ et très cher à l'arrivée [1]). On peut même dire que la difficulté de maintenance est une fonction exponentielle du temps.
  2. coder en PHP, n'incite pas vraiment à priviligier la modularité. Ce n'est pas la faute du langage qui permet la programmation objet, c'est que que PHP est très souple. Par extension on peut mal coder en java [2].
  3. il faut s'intéresser en 1er lieu à la structure et à la sécurité
  4. utiliser les règles de nommage Java [3]. Attention à la surcharge de la nomenclature. L'utilisation de noms trops longs à taper est à proscrire. Le nom doit être simple, clair et non ambigu.
  5. ne pas utiliser register_globals. Pourtant très pratique ...
  6. utiliser include_once et require_once

Je rajouterais quelques règles :

  1. compacter le code en le maintenant lisible. Plus vous avez de texte (code source), moins vous avez de motivation à le lire.
  2. considérer les langues même si vous n'envisagez pas de traduire votre application. Pour cela gérez tous les messages en UNICODE.
  3. faire la gestion du code (exceptions, messages d'erreur, logging) dans un seul fichier qui va inclure les autres.


La suite sur le site de devshed.com

[1] C'est d'ailleurs comme çà que fonctionnent les gros projets non ?

[2] D'ailleurs on peut coder très mal en objets également surtout si le modèle objet est très prétentieux <img src=" class="smiley"/>

[3] Parce que c'est la convention la plus utilisée actuellement. Cela a comme résultat de faciliter le portage.