Installer Windows après Linux
Publi� le 15 novembre 2007
(c) quebecblogue, JPEG - 13.2 ko, http://quebecblogue.com/images/je-deteste-windows.jpg

Une de ces choses que l'on peut faire grâce à la formidable utilisabilité de Linux, c'est jouer avec le secteur de boot. C'est comme çà que j'ai supprimé le mien et mon windows en double boot avec. Il n'y a rien de plus facile qu'installer Linux en dual boot avec windows. L'inverse n'est pas aussi vrai. Windows a tendance a imaginer qu'il est le seul système d'exploitation d'une configuration. Il n'aime pas du tout être accompagné. Le résultat d'une installation de Windows après Linux est tout simplement : la disparition de Linux ! Comment c'est possible ? Lors d'une install de windows, il réinstalle le secteur de boot [1]. C'est pourquoi j'ai vraiment hésité à remettre mon windows. Pourtant il y a bien un moyen en exécutant les commandes suivantes :

1. sauvegarge du secteur de boot pour éviter les surprises. Les partitions sont sauvegardées avec


$ sudo dd if=/dev/hda of=/media/sauvegarde/boot.dd bs=512 count=1

2. créer une partition pour windows sur le disque avec [ !gparted]

3. installer windows sur cette partition [2]

4. une fois l'installation de windows terminée, insérez un live cd Linux (genre Ubuntu gutsy ;-) ) et re-exécutez l'installation d'un secteur de boot. Linux va gentiment détecter la présence de windows et va le prévoir dans son installation du programme de boot.


# auparavant monter la partition Linux. ext3 est le système de fichiers de la partition Linux et le 2 correspond au n° de partition
$ sudo mkdir /media/sda2
$ sudo mount -t ext3 /dev/sda2 /media/sda2
$ sudo grub-install /dev/sda --root-directory=/media/sda2

Et voilà !


[1] du coup même si Linux continue d'exister dans les partitions, il n'est plus possible de booter dessus

[2] il ne va pas demander de reformater le disque entier puisque on a créé un partition pour lui