Quelque précisions sur la commande kill
Publi� le 12 avril 2007

La commande linux kill [1] permet d'arrêter un processus démarré suite au lancement d'une commande du système. Lorsque qu'un programme est planté, ou lorqu'une commande semble ne jamais s'arrêter, on peut la stopper net grâce à la commande [2] :


$ sudo kill -KILL [n° de processus]

Pour afficher ce processus, on peut utiliser la commande complète [3] :


$ ps aux | grep [commande]

et ensuite repérer le numéro de processus, un nombre à 4 chiffres dans la 2ème colonne.

En fait, il y a plus simple. Il est possible d'utiliser pkill :


$ pkill [nom du programme à terminer]

La commande pgrep affiche les numéros de processus correspondant à une expression régulière :


$ pgrep [expression régulière]

ex : $ pgrep ^gnome


[1] tuer

[2] comme toutes les commandes affectant le système, cela demande d'être 'root'

[3] notez que cela reproduit également le processus lancé par la commande grep